Canadian Securities Institute, Moody's Analytics Training & Certification Services
Mobile Menu

Planificateur financier

La planification financière est un service essentiel que fournissent de nombreux secteurs de l'industrie des services financiers. Même si le titre de leur poste diffère, les conseillers en placement, conseillers financiers, représentants des services bancaires aux particuliers, représentants en épargne collective et agents d'assurance sont appelés à offrir à leurs clients des conseils et des services en matière de planification financière. Il existe des planificateurs financiers indépendants qui sont autorisés à vendre des produits d'assurance, des fonds communs de placement ou autres titres, tandis que d'autres demandent des honoraires. Les grandes maisons de courtage et les banques emploient aussi des planificateurs financiers pour offrir des services de planification et collaborer avec des conseillers ou des représentants en placement qui traitent directement avec les clients.

Le succès dans ce domaine nécessite de solides compétences dans tous les domaines de la planification financière et une bonne compréhension de la planification fiscale, de la planification successorale et du droit de la famille. Surtout, le planificateur financier doit être un communicateur efficace, en particulier s'il veut répondre aux besoins complexes de particuliers fortunés ou d'entreprises. Ce type de service est souvent désigné sous le nom de gestion de patrimoine.

  • Cerner les besoins des clients en matière de retraite, de fiscalité et de planification successorale.
  • Dresser un plan financier et formuler des solutions pour réaliser les objectifs des clients.
  • Mettre en oeuvre le plan, en surveiller l'exécution et le réviser régulièrement.
  • Se tenir au courant des produits de placement offerts, de l'évolution des marchés et des modifications apportées à la législation fiscale.
  • Donner aux clients fortunés des conseils judicieux sur la gestion des avoirs, notamment sur la gestion des placements et du portefeuille.
  • Adresser le client à des spécialistes en fiscalité, en droit et en planification successorale, ou les consulter soi-même au besoin.
  • Rechercher de nouveaux clients et constituer une clientèle bien établie.

Les planificateurs financiers possèdent généralement un diplôme universitaire ou collégial. Pour obtenir une reconnaissance professionnelle, ils doivent suivre avec succès des cours sur la planification financière, par exemple les cours offerts par CSI et menant au titre de Conseiller en gestion financière, soit le Cours sur le commerce des valeurs mobilières au Canada, le Cours sur la planification financière et le Cours sur la gestion de patrimoine.

Un autre titre très convoité est celui de Certified Financial Planner (CFPMC), décerné par le Conseil relatif aux standards des planificateurs financiers du Canada (site en anglais). Même si CSI ne décerne pas ce titre, les candidats qui ont réussi le Cours sur la planification financière sont admissibles à s'inscrire à l'examen de CFP.

Au Québec, le seul titre de planification financière reconnu et autorisé est celui qui est décerné par l'Autorité des marchés financiers. Ce titre est accordé aux candidats qui satisfont aux exigences de formation de l'Institut québécois de la planification financière (IQPF).

La rémunération varie beaucoup et dépend de facteurs comme la taille de la société qui emploie le candidat, la situation de l'économie et des marchés, et l'autorisation de vendre des fonds communs de placement, des valeurs mobilières ou des produits d'assurance. La rémunération peut être sous forme de salaire, de commissions ou une combinaison des deux. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la rémunération liée à la planification financière, reportez-vous à la description donnée pour le conseiller en placement, le représentant des services bancaires aux particuliers, le conseiller financier, le représentant en épargne collective et l'agent d'assurance-vie.